Partager :

Nathalie Boehler est journaliste et rédactrice Web pour le site internet français de I24NEWS. A l’occasion de la Journée internationale du yoga, plus de 2.000 personnes se sont réunies mercredi 21 juin à Tel-Aviv pour un grand événement, qui a permis comme chaque année depuis trois ans de célébrer, découvrir ou redécouvrir cette discipline traditionnelle indienne prônant la paix et l’harmonie.
i24News : « Des cours de yoga collectifs ainsi que des danses, des conférences et des spectacles ont été organisés sur la place Rabin en présence d’enseignants originaires d’Israël mais aussi d’Inde. Particularité de cette année: elle a été marquée par le 25ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, une opportunité unique de rassembler les adaptes israéliens de cette discipline devenue si populaire.
« Dans les pays Occidentaux, y compris en Israël, le yoga est principalement envisagé comme un exercice physique, mais le yoga c’est beaucoup plus que cela. C’est un mode de vie, c’est l’union de l’esprit, du corps et de l’âme dans le but de vivre une vie holistique, pour être profondément connectée intérieurement tout en continuant à accomplir vos obligations quotidiennes de manière plus productive et plus pacifique », a expliqué à i24NEWS le Dr. Anju Kumar, ambassadrice adjointe de l’ambassade d’Inde en Israël.
Il y a environ 80.000 Juifs d’origine indienne, qui sont totalement assimilés dans la société israélienne. Or, la relation entre l’Inde et Israël passe indéniablement par l’intérêt que porte les jeunes israéliens à ce pays après l’armée. Chaque année des milliers de jeunes femmes et jeunes hommes partent découvrir ce continent après avoir effectué deux à trois ans de service militaire.
« Israël est un endroit très complexe avec un niveau de stress très élevé. A un très jeune âge, les Israéliens vont servir leur pays à l’armée et après ils souffrent de nombreuses tensions dans leur vie. Aussi, beaucoup d’entre eux choisissent l’Inde comme destination pour se décharger de tout le stress qu’ils ont accumulé dans leurs organismes », explique Maya Gross, responsable du studio Ashtanga Yoga Tel-Aviv.
Selon elle, une pratique constante du Yoga Ashtanga apporte de nombreux bénéfices du point de vue physique, mental, émotionnel et spirituel. « J’ai découvert le guru du yoga Ashtanga à Mysore en 2005. Après avoir reçu cette connaissance à la source, cela m’a transformé à tant de niveaux que je n’ai pas été capable de retrouver cela ailleurs », a-t-elle raconté à i24NEWS ».

Partager :