Partager :

L’Institut français d’Israël est heureux d’annoncer le lancement de son “Café des Sciences” dont la première rencontre aura lieu le jeudi 6 juillet au café Beit Kandinov à Jaffa. Le concept ? Décortiquer un sujet scientifique dans un lieu convivial où les passionnés de science, simples curieux ou profanes, pourront discuter de sujets scientifiques, directement avec des chercheurs et universitaires experts dans leur domaine, mais selon une approche vulgarisée, permettant une discussion ouverte et accessible à tous. Le jeudi 6 juillet à 20h, rendez-vous donc à Jaffa pour tout comprendre du “microbiote” avec les professeurs Ilana Zilber-Rosenberg et Eugene Rosenberg.
 
Microbiologistes réputés, experts en microbiologie environnementale appliquée, Ilana Zilber-Rosenberg et Eugene Rosenberg présenteront, avant discussion, leurs travaux concernant la flore intestinale ou microbiote, ce groupe unique de bactéries qui habite notre corps. L’étude approfondie du microbiote a remis en question nos connaissances médicales ou nutritionnelles, et notamment les théories de l’évolution.
Le sujet abordé mettra en perspective la place et le rôle unique du microbiote dans notre organisme. Cette flore intestinale, constituée de plus de bactéries que nous n’avons de cellules dans notre corps entier, a une telle importance et de si nombreux rôles, que l’on n’hésite pas aujourd’hui à parler « d’organe », voire « d’organe » vital. En effet, le microbiote joue un rôle fondamental dans la digestion, la protection contre les mauvaises bactéries ou encore l’éducation de notre système immunitaire. Et comme tout « organe », lorsque celui-ci ne fonctionne pas correctement, les conséquences sont lourdes : inflammation, infections, carences, mais aussi troubles hormonaux ou comportementaux, voire même diabète, obésité, ou maladies neuro-dégénératives.
Même si les études se focalisent essentiellement sur le microbiote de l’homme, tous les animaux, plantes et êtres composés de plusieurs cellules en sont aussi dotés. Ce lien unique entre les bactéries et leur hôte soulève donc des questions sur le rôle de la flore dans l’évolution des espèces. En effet, si l’on sait aujourd’hui que l’ADN des cellules a joué un rôle primordial dans l’évolution, quels rôles ont joué, et jouent encore, les myriades de gènes présents dans l’ADN des bactéries du microbiote ? Ce sont les questions – fondamentales – que se sont posées Ilana Zilber-Rosenberg et Eugene Rosenberg et auxquelles ils répondront le jeudi 6 juillet.

Partager :