Partager :

Une start up israélienne ambitionne de devenir le FedEx des airs. La société Flytrex veut livrer des colis à l’aide de drones et utilise un logiciel plus novateur que, par exemple, la société Amazon qui teste déjà les envois par drones.
Le logiciel de Flytrex peut faire plus que transporter des colis du point A au point B. Les drones disposent d’informations sur les conditions météorologiques, sur la topographie et sont avisés de la présence d’autres drones dans les airs.
Flytrex a démarré un projet pilote avec les services postaux ukrainiens. Ses drones pourront à l’avenir transporter des colis pesant jusqu’à trois kilogrammes et les délivrer en moins d’une demi-heure. (http://israelentreleslignes.com)
EXPERIENCE EN FRANCE.
LE PARISIEN. Des colis livrés par drone jusqu’à 20 km de distance et d’un poids n’excédant pas 3 kg : le groupe la Poste vient d’ouvrir une ligne commerciale, après deux ans d’essais. La première commande est arrivée cette semaine. Parties de Saint-Maximim (Var), des pièces détachées de modélisme ont été livrées à une start-up implantée dans un parc d’activités de l’arrière-pays, à Pourrières.
« C’est une première au monde en tant que ligne commerciale officielle. Le drone a fait un vol de 15 km en totale autonomie, avec son colis, et à 30 km/h de moyenne. Nous avions enregistré à bord les données GPS et la topographie du terrain. Il a survolé une autoroute, deux collines et s’est posé sans problème. Puis il est reparti à vide tout seul et a rejoint son point d’attache », se félicite Laurent Miralès, porte-parole de la Poste. Cette ligne préfigure de futures liaisons partout en France. « Nous avions obtenu préalablement l’autorisation de la Direction de l’aviation civile. Un vol par semaine aura lieu. Les commandes arrivent déjà pour des entreprises du secteur. Ce drone nouvelle génération pourra livrer des médicaments dans des endroits difficiles d’accès et répondre aux urgences », ajoute le représentant de la Poste.

Partager :