Partager :

Tel-Aviv (Rachel Levy). Suite à un blog écrit par un ingénieur de Google qui affirmait avec maladresse que « la faible présence des femmes dans le secteur technologique s’expliquait par des facteurs « biologiques » », un scandale public a suivi. Question opportune dans ce contexte : Google favorise t-il les femmes en Israël ? Tous les ans la « Journée internationale de la femme » est célébrée par Google de manière très visible dans le monde entier, y compris en Israël.
Les chiffres montrent que les femmes jouent un rôle non majeur dans l’Etat hébreu pour le géant de l’internet. Ainsi 69 % des salariés de Google Israël sont des hommes, une proportion qui monte à 80 % dans les emplois technologiques, selon les derniers chiffres du groupe. (Chez Facebook, les femmes n’étaient que 27 % parmi les cadres supérieurs en 2016. Quant à Apple, il compte 37 % de femmes au total).
La place des femmes dans le hightech israélien peut-être très différente. Dans Times of Israel : « La société israélienne EverCompliant, spécialisée dans la cyber-sécurité, emploie près de deux fois plus de femmes que les autres sociétés de l’industrie du high-tech. Son secret ? Choisir le meilleur candidat, a assuré le fondateur et président de la société Ron Teicher ».
LE PLUS. Selon 20Minutes : « Un ingénieur de Google qui avait publié un blog affirmant que la faible présence des femmes dans le secteur technologique s’expliquait par des facteurs « biologiques » a été renvoyé ce lundi par le géant de l’internet, affirment les médias américains.
Selon l’agence Bloomberg News, cet ingénieur, qu’elle identifie comme James Damore, aurait lui-même confirmé son renvoi. Google a indiqué que la compagnie « ne peut commenter les cas individuels d’employés ». Dans une note interne de 3.000 mots, cet ingénieur affirmait que « les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie en raison de causes biologiques et (donc) ces différences peuvent expliquer pourquoi on n’a pas une représentation égale des femmes dans la tech et (dans les fonctions de) leadership ».
Dans Le Figaro récemment : « Le moteur de recherche Google, habitué des célébrations en tout genre avec ses fameux Doodles, s’est attelé à fêter la Journée internationale de la femme. Une vidéo enchaîne des portraits de femmes souhaitant à leurs congénères du monde entier, chacune à leur façon, une bonne Journée internationale de la femme. Des femmes de tous les âges et de toutes les couleurs s’affichent sourire aux lèvres et fières, heureuses d’être le temps d’une journée l’objet de tous les honneurs.

Cette année, le thème est: «L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous»: «Les pays dans lesquels les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes jouissent d’une meilleure croissance économique. Les entreprises qui comptent des femmes parmi leurs dirigeants affichent de meilleurs résultats», est écrit sur le site des Nations unies« .
Partager :