Partager :

SSPECIAL PLAGE ISRAELVALLEY. La plage Frishman est l’une des plus populaires. Pour certains Telaviviens, une plage c’est comme une synagogue, vous avez la vôtre et vous ne la remplacez jamais par une autre (question de tradition). Les premières heures du matin sur la plage Frishman sont probablement les meilleures.
C’est l’heure à laquelle arrivent tous les matins les plus fervents fans de la plage (lorsque la fraîcheur de la nuit est encore dans les airs), comme pour commencer le service religieux quotidien. Ils déplient leur chaise et l’installent sur le même grain de sable que la veille.
La cérémonie commence alors. Ils sortent leur serviette comme un châle de prière, et leur livre de prière, le journal. Un regard autour de soi suffit à s’assurer que les membres réguliers du quorum sont arrivés.
Les Français se montrent sur la plage un peu plus tard, vers 10-11 heures, après leur grasse matinée. Même les serveurs et les maîtres-nageurs ont commencé à parler français, ce qui donne l’impression que le français est devenu la langue officielle sur la côte de Tel-Aviv pendant le mois d’août.
Les Israéliens accueillent chaleureusement les Français, mais une hostilité sous-jacente est tout de même présente pendant l’été.
Cela est peut-être dû au fait que les Français en investissant massivement dans l’immobilier ont fait augmenter les prix, ou parce que ce qui est cher pour ceux qui gagnent des shekels, paraît très abordable à ceux qui viennent avec des euros.
Mais c’est plus probablement dû au fait que les Français adorent s’allonger sur les chaises longues du premier rang de la plage Frishman et que des employés d’hôtels leur réservent ces zones pendant qu’ils terminent leur grasse matinée”.
 

Partager :