Partager :

Tel-Aviv (Ilana Younes). Une des marques les plus célèbres du monde de l’automobile tente de puiser en Israël de nouvelles idées hightech. Après les grands leaders mondiaux de l’automobile déjà actifs dans l’Etat hébreu, c’est au tour de SKODA (Groupe Volkswagen) d’ouvrir un R&D Centre au coeur de la capitale économique d’Israël.
Skoda est l’un des constructeurs en forme du moment, et réfléchit maintenant à la façon dont se définira la mobilité à l’horizon 2025. Au-delà des voitures en tant que telles, le constructeur s’intéresse à la façon dont celles-ci seront utilisées. Il a à cette fin mis en place un Think tank à Prague. Une forte liaison avec Israël est devenue incontournable pour Skoda.

LE PLUS. ŠKODA Auto, usuellement nommé Škoda, est un constructeur automobile tchèque créé en 1895, sous le nom de Laurin & Klement et appartenant depuis 1991 au groupe allemand Volkswagen AG. Si le groupe industriel Škoda existe depuis 1869, la division automobile n’apparaît que 50 ans plus tard, et il faudra attendre 1926 pour voir le nom de la marque sur une voiture de série.
UN ARTICLE « LE FIGARO ». « L’État hébreu est en passe de devenir un passage obligé pour les plus grands constructeurs. Certains ont l’intention d’y ouvrir un centre de recherche et développement, d’autres ont noué des partenariats avec des start-up.

Les entrepreneurs israéliens raffolent de ce genre de paradoxe. Leur pays, dont la contribution à l’industrie automobile fut longtemps marginale, est en passe de devenir un passage obligé pour les plus grands constructeurs. Le récent rachat par l’américain Intel de Mobileye, pionnier de la voiture autonome, pour une somme record de 15 milliards de dollars, n’en est que l’exemple le plus spectaculaire. Au cours des derniers mois, l’allemand Daimler et l’Alliance Renault-Nissan ont tour à tour annoncé leur intention d’ouvrir un centre de recherche et développement en Israël – tandis que nombre de leurs concurrents y ont noué des partenariats avec des start-up ».
Partager :