Partager :

Tel-Aviv (Dan Rosh). Il est très rare que les diplomates israéliens remercient la France publiquement, avec sincérité, et dans une enceinte internationale. L’ambassadeur d’Israël à l’ONU Dany Danon l’a fait. Traditionnellement les israéliens n’hésitent pas à lancer des propos amers sur Paris. Depuis le mandat de Emmanuel Macron, à New-York (ONU) un vent nouveau semble régner.

Selon LPH : « Le mandat des forces de l’ONU stationnées au Sud-Liban (Finul) a été renouvelé comme chaque année par le Conseil de sécurité, mais cette fois-ci avec un élargissement important des prérogatives de cette force, du moins sur le papier.
Désormais, les soldats de la Finul seront autorisés à entrer dans tous les villages du Sud-Liban, dont de nombreux d’entre eux ont été transformés en véritables fortins du Hezbollah avec d’impressionnants entrepôts d’armes. La Finul sera notamment chargée de rendre compte au Conseil de sécurité de la moindre violation de la résolution 1701, adoptée à la fin de la 2e Guerre du Liban y compris des nombreux cas où le Hezbollah empêche ces casques bleus d’entrer dans les villages pour voir ce qui s’y passe réellement. Les patrouilles de la Finul seront également renforcées et plus fréquentes.
La force de la Finul avait été mise en place en 1978 suite aux résolutions 425 et 426 du Conseil de sécurité, mais n’avait jamais constitué une force dissuasive. Les soldats de  l’ONU n’entraient jamais dans les villages chiites et les zones contrôlés par le Hezbollah et les rapports sur les incessantes violations par l’organisation terroriste étaient irréguliers et en différé ce qui ne leur donnait aucune force. Tout cela à cause des menaces proférées par le Hezbollah sur cette force onusienne.
L’ambassadeur d’Israël à l’ONU Dany Danon parle d’une « importante victoire politique et diplomatique qui est susceptible de modifier de manière significative la situation qui prévaut depuis des années au Sud-Liban en dévoilant la machine terroriste que le Hezbollah a mis en place à la frontière israélo-libanaise ». Il a precisé qu’Israël suivra de très près l’application de ce nouveau mandat sur le terrain ». Dany Danon a vivement remercié les Etats-Unis et particulièrement l’ambassadrice à l’ONU Nikki Haley pour avoir aidé Israël dans son action diplomatique: « Je remercie les Etats-Unis ainsi que la France pour avoir tenu avec détermination à défendre les intérêts sécuritaires de l’Etat d’Israël dans cette négociation. Le secrétaire-général ainsi que les pays membres du conseil ont pris une bonne et importante décision qui va dans le sens d’un principe de l’ONU: combattre le terrorisme et promouvoir la stabilité et le calme ».
Ce renouvellement amélioré du mandat de la Finul est en effet le résultat de mois d’activité diplomatique intense déployée par le ministère israélien des Affaires étrangères et la délégation israélienne à l’ONU face au secrétaire-général Antonio Gutteres et aux pays membres du Conseil de sécurité, en leur fournissant notamment de nombreux documents, photos et films sur les activités du Hezbollah au Sud-Liban. Des représentants de Tsahal et de services israéliens des Renseignements s’étaient également rendus au siège de l’ONU à New York pour s’exprimer devant des anbassadeurs de pays membres du Conseil de sécurité.
Les Etats-Unis de Donald Trump ont une fois de plus joué un rôle déterminant, ainsi que la France, il faut le noter. Nikki Haley s’était rendue au mois de juin dernier à la frontière israélo-libanaise et avait pu se rendre compte de ses propres yeux des activités provocatrices du Hezbollah et des infrastructures terroristes qu’il avait installées au Sud-Liban. Elle avait aussi pu constater l’inefficacité de la Finul. Depuis  cette visite, Nikki Haley et Dany Danon avaient préparé ensemble un texte élargissant les compétences de la Finul.
La résolution 1701, adoptée à la fin de la 2e Guerre du Liban avait été présentée comme une grande victoire par la ministre des Affaires de l’époque, Tsipi Livni. Or, elle n’a jamais été respectée par le Hezbollah.
Il faut souhaiter dorénavant que la Finul remplira la nouvelle mission qui lui a été confiée, sachant que le Hezbollah ne recule devant rien pour barrer la route à quiconque cherche à entraver sa volonté de préparer le prochain conflit avec Israël, grâce notamment à l’aide de l’Iran ».
Partager :