Partager :

Survivre en Israël dans un monde de brutes. IsraelValley est assez sympa et vous donne des chiffres finalement assez optimistes.
A. Depuis le début 2017, le taux de l’impôt à la source sur les gains des jeux et loteries est de 35%. De même, les sommes gagnées sont imposées à partir de 5.000 shekels (au lieu de 50.000 shekels jusqu’ici).
B. En 2017. La première tranche du barème d’impôt (10%) est de 6.220 shekels bruts par mois. La tranche supérieure a été relevée de 1% cette année: ce relèvement concerne les revenus annuels supérieurs à 640.000 shekels. L’impôt sur les sociétés est de 24% pour 2017. Une baisse est déjà programmée pour 2018 : il descendra alors à 23%.
L’impôt est calculé et acquitté sur le revenu imposable. Le revenu imposable est calculé après imputation des déficits reportables des années précédentes. Il existe des abattements fiscaux qui concernent : la femme, le nouvel immigrant, le soldat après service militaire, les personnes divorcées, le nombre d’enfants à charge, les dons. Les déficits fonciers (immobiliers) : ne sont imputables que sur les bénéfices fonciers du même bien. Les cotisations à certaines caisses de retraite ou à des fonds de pension donnent droit à des réductions d’impôt.
Il n’existe pas de déclaration générale à déposer annuellement aux impôts. Seuls les travailleurs indépendants, les actionnaires disposant plus de 10% de parts de société sont obligés de remplir une déclaration annuelle aux impôts.
Pour les salariés, il est possible de déposer une déclaration en vue de récupérer de l’impôt. La date limite de dépôt de la déclaration est fixée chaque année au 31/05. Cependant, il est possible de bénéficier d’un délai (jusqu’au 31/11), en passant par l’intermédiaire d’un expert-comptable.
C. Les sachets en plastique ne sont plus distribués gratuitement aux caisses des supermarchés d’Israël depuis le début de l’année : le consommateur israélien paye 10 agoroth (2,5 centimes d’euros) pour ranger ses courses dans un sac en plastique. Seuls les sacs fins seront encore présents dans les rayons fruits et légumes.
D. Les allocations sociales n’ont pas été relevées en 2017. En effet, elles sont indexées sur l’indice des prix de l’année précédente ; or en 2016, les prix ont baissé de 0,3% d’où le gel des prestations.
En revanche, un changement dans le mode de calcul des pensions d’invalidité et de retraite va améliorer légèrement la situation économique des allocataires les plus défavorisés.
 

Partager :