Partager :
Le chef d’Etat Major, Gadi Eizenkot, a décidé d’améliorer l’efficacité et la productivité des soldats qui servent dans les Forces Spéciales de Tsahal. Les soldats des unités telles que Sareyet Matkal, Shayetet, Douvdevan, Shaldag  ou encore les commandos 669 serviront 8 ans au lieu de 3 ans…
Chaque année, presque 10 000 recrues passent les tests pour rentrer dans les forces spéciales mais quelques centaines sont retenues. Puis la formation est plus longue que celles des soldats des unités d’infanterie classiques puisqu’elle dure en moyenne entre 18 mois et 2 ans. Ce qui veut dire que les soldats des forces spéciales ne sont opérationnels qu’une seule année.
C’est pourquoi ils devront dans l’avenir effectuer 8 ans, une durée qui s’approche de celle des pilotes de l’IAF qui servent 9 ans dans l’armée israélienne. Pour les motiver les soldats des unités spéciales pourront désormais suivre des cours à l’université et obtenir un diplôme universitaire via l’armée.
En sus ils recevront une solde de 2000 shekels par mois au lieu des 1700 shekels actuels pendant les trois premieres années puis un salaire proche de celui des militaires de carrière. (Source Israelnationalnews)
LE PLUS. Gadi Eizenkot (né le 19 mai 1960, Tibériade) est le chef d’état major des armées de Tsahal, depuis le , et le premier originaire du Maroc (Safi). Sa mère est de Casablanca et son père de Marrakech. Il grandit à Eilat, étudie pour rejoindre la marine mais se tourne vers l’infanterie sur le Golan et obtient un B.A. d’histoire de l’université de Tel Aviv puis rejoint le United States Army War College où il obtient un master. Il retourne à l’université de Haïfa pour étudier les sciences politiques. Il formule en 2008 la doctrine dite de Dahiya, qui consiste à réaliser des bombardements massifs dans le cas où un groupe terroriste bombarderait Israël à partir de territoires peuplés de civils.

 

Partager :