Partager :

Le ministère israélien de l’Economie et de l’Industrie israélien a mis en place à Pékin le premier programme d’accélérateur entre Israël et la Chine avec son partenaire chinois, le groupe SehngJing, un fonds de placement et un cabinet de conseil. Le programme vise à aider les entreprises israéliennes à pénétrer le marché chinois en fournissant aux cinq entreprises israéliennes sélectionnées les connaissances, le soutien et les ressources pour des levées de fonds nécessaires à une implantation réussie dans le marché chinois. (Times of Israel)
A SAVOIR.
Selon tribunejuive.info : « Depuis le 24 janvier 1992, jour de la cérémonie de la signature d’un accord établissant les relations diplomatiques complètes, les échanges bilatéraux avec la Chine ont été multipliés par 200 et atteignent aujourd’hui plus de 11 milliards de dollars.
Un millier d’entreprises israéliennes sont déjà installées en Chine et, ici, de nombreuses sociétés et compagnies chinoises contribuent au développement des infrastructures israéliennes, notamment dans le domaine ferroviaire, des télécommunications, de l’agriculture, des équipements en énergie solaire, et des produits pharmaceutiques. Il existe aussi une large coopération entre les universités dans les projets de recherche et d’innovation, notamment avec le Technion, et les universités de Tel-Aviv et de Béer Shéva.
La Chine est actuellement le troisième partenaire commercial d’Israël dans le monde et son plus grand partenaire en Asie. Plus d’un tiers des investissements de haute technologie en Israël sont d’origine chinoise. Le but du voyage de Nétanyahou est de pouvoir signer un accord de libre-échange qui augmentera considérablement le volume du commerce bilatéral ». Freddy Eytan

Partager :