Partager :

Vingt véhicules Ferrari étaient stationnés vendredi matin sur la place du Kotel dans le cadre de la commémoration du 70e anniversaire de la marque. L’incident a provoqué l’indignation sur la toile chez les fidèles, qui ont qualifié l’événement de «honteux» et de «sacrilège». Le ministre des Services religieux promet que cela ne reproduira plus.
Selon tel-avivre.com : « Les fidèles juifs venus prier au Mur des Lamentations vendredi matin ont été surpris de trouver une rangée de véhicules Ferrari garés près de la place principale du Mur, alors qu’une décision du Conseil national de la planification et de la construction interdit depuis  2011  le stationnement sur la place du Kotel.
C’est le rabbin du Mur des Lamentations et des Lieux Saints, Shmuel Rabinowitz, qui aurait autorisé aux voitures d’entrer sur la place et d’y stationner pendant quelques minutes dans le cadre de la tournée nationale de Ferrari en Israël. «Il s’agit d’une visite et pas d’une opération de communication, et la preuve en est, qu’il n’y avait ni média ni photographes, et que seuls  les passants l’ont relayé sur les réseaux sociaux » ont indiqué les responsables de la marque automobile de prestige.
Cependant, certains fidèles ont été choqués par ce genre d’autorisation sur l’un des sites les plus sacrés du judaïsme, considérant cette « opération de com », selon leurs propres mots, comme une « honte » et un « sacrilège ». « C’est absolument scandaleux. Ce n’est un endroit pour garer des voitures!!  C’est triste de voir le niveau de dénigrement de ce site si sacré pour les Juifs  » a déclaré un visiteur. Le ministre des Services religieux, David Azulai (du parti Shaas), a déclaré qu’une réunion était prévue ce dimanche, « à laquelle participeront toutes les parties concernées pour tirer des conclusions et empêcher que de tels incidents ne se reproduisent ».
David Azulai a également exprimé sa désapprobation  à l’égard du rabbin Shmuel Rabinovitch : » Il n’y a pas de place pour de telles expositions sur ce site sacré», a déclaré le ministre. De son coté, Shmuel Rabinovitch a déclaré : « L’événement de ce matin était une réponse naïve à une demande d’autorisation de stationnement tôt le matin pour une visite de quelques minutes à Jérusalem organisée par les membres du conseil international de la marque »  avant d’ajouter : « Il va sans dire qu’aucun paiement n’a été perçu pour la visite ».
Pour sa part, l’importateur israélien officiel de Ferrari « Auto Italia » a déclaré:  » Le monde entier célèbre le 70 ème anniversaire de  Ferrari. Tout a été fait avec une coordination préalable et les véhicules ont été garés sur la place avec l’approbation des autorités du lieu. Rien n’a été fait dans l’intention de nuire à la sacralité du Mur. Nous croyons que les photos des véhicules aideront  à l’image d’Israël dans le monde. »

Partager :