Partager :

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. 2018 a été une année record pour le financement de startups high-tech en Israël. Un total de 6,47 milliards de dollars a été investi (+17 % par rapport à 2017) et autre record, le nombre de méga-opérations (24 à 50 millions de dollars ou plus) a représenté 31 % des montants levés cette année.
De même, 2018 a battu tous les records de mobilisation de capitaux par les start-ups technologiques israéliennes, la majeure partie du capital investi allant à des entreprises en phase de croissance. Avec 4X plus de 20 millions de dollars de financements qu’il y a 5 ans, l’intérêt pour  » Start-up Nation  » s’est clairement déplacé vers la phase  » Scale-Up « .
Les start-ups israéliennes Fintech ont connu la meilleure année depuis 2013, les start-ups liées à l’IA ont attiré 1,89 milliard de dollars et les start-ups des sciences de la vie 1,2 milliard de dollars, et ce fut une année record pour les start-ups de cybersécurité avec un financement total de 1,08 milliard de dollars.
30 % du capital investi dans les start-ups israéliennes en 2018 provenait d’investisseurs israéliens et 70 % d’investisseurs étrangers (USA en majorité, Chine, Allemagne et Royaume-Uni) et de nouveaux investisseurs en provenance de régions comme l’Amérique latine, le Golfe et l’Asie du Sud-Est vont arriver.
Mais quid de 2019 ? Les turbulences et l’incertitude du marché auront sans aucun doute un impact sur la scène de l’investissement technologique de diverses manières, mais les entreprises israéliennes peuvent continuer à se développer.
ber, Beyond Meat, Pinterest … vont probablement faire des acquisitions à l’occasion d’introductions en bourse, ce qui amènera d’importants montants en liquidité pour les investisseurs en capital de risque. Mais, si cela ne se produit pas en raison de la fermeture du gouvernement américain ou des conditions du marché, non seulement il n’y aura pas d’augmentation de la demande, mais il n’y aura pas d’augmentation de l’offre.
Après avoir clôturé 2018 comme l’année du cycle de financement des supergéants, les investisseurs espèrent maintenant que 2019 sera l’année de la sortie des supergéants, mais pour le moment rien n’est sûr.
Source : Forbes & Israël Valley

Partager :