Partager :
La Russie a exhorté Israël à cesser les frappes sur l’aéroport de Damas et ses environs, affirmant qu’elles ne seront plus tolérées, a révélé vendredi le journal arabe basé à Londres Al-Quds Al-Arabi.
Les Russes souhaitent mettre en place des mesures pour rendre à l’aéroport de la capitale syrienne sa pleine capacité opérationnelle, a indiqué le journal citant des « sources techniques » russes.
Les Israéliens ont mené plusieurs opérations aux alentours de l’aéroport, frappant régulièrement des entrepôts dans lesquels étaient stockées des armes livrées par l’Iran, causant d’importants dégâts.
« Les [Forces de défense israéliennes] ont à plusieurs reprises attaqué des cibles de l’Iran et du Hezbollah », a confirmé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou dimanche à l’ouverture de la réunion du cabinet ministériel hebdomadaire, deux jours seulement après une frappe de l’aviation israélienne.
Les frappes, qui ont lieu régulièrement, ont toutefois dissuadé les compagnies aériennes de rouvrir des lignes vers la capitale syrienne.
Or, le retour des vols commerciaux est une condition préalable pour sortir la Syrie de son bourbier, et pour poursuivre le dégel des relations entre le régime Assad et les puissances régionales.
Le mois dernier, un vol commercial s’est envolé de Damas pour Tunis, une première depuis 2011, possible signe que la Syrie pourrait être invitée à participer au sommet de la Ligue arabe dans la capitale tunisienne à la fin du mois de mars.
L’aéroport international de Damas (DAM), situé à seulement 30 kilomètres de la capitale syrienne, était l’aéroport le plus fréquenté du pays, avec plus de 5,5 millions de voyageurs en 2010.
Cependant, la plupart des compagnies aériennes internationales ont interrompu leurs vols avec l’aggravation de la guerre civile. Seuls quelques vols seulement décollent et atterrissent aujourd’hui sur la piste de Damas.
Deux compagnies syriennes, Cham et Syrian Air, utilisent l’aéroport de Damas pour des vols à destination de Moscou, tandis que la compagnie iranienne Mahan effectue six vols par semaine au départ et à destination de Téhéran.
L’année dernière, le gouvernement syrien a déclaré que plus de 12 compagnies l’avaient contacter pour envisager une réouverture des lignes aériennes.
Aucune ne semble avoir franchi le pas, bien que les sources d’Al-Quds Al-Arabi indiquent que les compagnies aériennes du Golfe ont entamé des contrôles techniques, première phase avant une possible reprise du trafic.
Cependant, malgré les assurances du ministère des Transports syrien selon lesquelles l’aéroport est opérationnel, les frappes israéliennes rendent toute opération de vol commercial trop risquée.
https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/193480-190118-la-russie-exhorte-israel-a-cesser-les-frappes-sur-l-aeroport-de-damas
Partager :