Partager :

Le fournisseur de services de mobilité Moia a été lancé par Volkswagen en décembre 2016. L’application de reservation de taxi, Gett, soutenu par Volkswagen avec un investissement de 300 millions de dollars en 2016, ne compte pas parmi les partenaires de l’entreprise.
Le service de mobilité affilié au groupe Volkswagen, Moia, fournira les navettes de l’entreprise de taxis autonome Volkswagen avec le fabricant de jetons automobile Mobileye, qui devrait être lancée à Tel Aviv plus tard cette année, selon des personnes proches du dossier.
Les importateurs et distributeurs de voitures israéliens Champion Motors Ltd., Volkswagen, Mobileye, ont annoncé la création de l’entreprise en octobre. Ils ont annoncé leur intention de disposer d’une robotique autonome de niveau 4 sur les routes israéliennes dès 2019 et de parvenir à une commercialisation complète d’ici 2022.
Le siège social de Mobileye à Jérusalem, acquis par Intel en 2017 dans le cadre d’un contrat de 15,3 milliards de dollars, fournira le kit de véhicule autonome de niveau 4 pour la robotique: matériel, logiciels de sécurité, règles de conduite et données cartographiques.
En 2016, Volkswagen a annoncé avoir investi 300 millions de dollars dans la société de taxis héliportée basée en Israël, Gett Inc. Leader sur le marché israélien, l’absence de Gett dans l’annonce faite en octobre par le constructeur automobile allemand s’est démarquée: en décembre, l’hebdomadaire allemand Selon Der Spiegel, Volkswagen a réduit son investissement dans Gett en raison de l’incapacité de ce dernier à gagner du terrain sur le marché.
Le cofondateur et PDG de Mobileye, Amnon Shashua, a déclaré que les trois partenaires n’avaient pas besoin d’un quatrième partenaire.
« Volkswagen fournit les véhicules, Champion Motors est responsable de la logistique, y compris des stations de charge, et nous construisons le service ensemble », a-t-il déclaré.
Moia exploite un service de navette utilisant des véhicules électriques développés par Volkswagen. Les navettes de la société devraient commencer à fonctionner en Israël en 2020, ont déclaré des sources proches du dossier. Les navettes sont déjà testées à Hambourg, en Allemagne.
Pendant les trois premiers mois de leur déploiement, la robotique de Moia aura des conducteurs humains pour surveiller les opérations et documenter le comportement des véhicules, y compris les erreurs et les situations problématiques, ont déclaré les personnes familiarisées avec le sujet.
 
Source : israelValley & Calcalist

Partager :