Partager :

L’accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis pourrait permettre à des entreprises de l’Etat hébreu d’étendre leurs activités aux portes de l’Iran, sans pour autant perturber les liens économiques entre Abou Dhabi et Téhéran, selon des experts.

Il pourrait aussi ouvrir la voie à des accords économiques directs entre des Israéliens et des entrepreneurs iraniens basés aux Emirats, prédisent-ils également.

Mais cela prendra toutefois « du temps » avant que des Iraniens basés aux Emirats ne se retrouvent face à face avec des Israéliens, concède Cinzia Bianco, chercheuse au Conseil européen pour les relations internationales.

« Les Iraniens aux Emirats sont en général des entrepreneurs pragmatiques, qui refusent d’être mêlés à la politique. Certains d’entre eux voient donc cet accord comme une opportunité et non un problème », poursuit la chercheuse.

« Téhéran n’est pas en position de se passer de liens économiques avec les autres pays, et surtout pas les Emirats » voisins, affirme pour sa part Ellen R. Wald, chargée de recherche à l’Atlantic Council Global Energy Center.

Plus de 8.000 entreprises et 6.000 commerçants iraniens sont présents aux Emirats, rendant une rencontre avec de futurs entrepreneurs et investisseurs israéliens très probable.

« Les Iraniens aux Emirats ne sont pas en position de se plaindre de la relation israélo-émiratie », estime également Mme Wald, rappelant qu’avant la révolution de 1979 ayant renversé le shah, « l’Iran et Israël entretenaient une relation de coopération ».

https://www.i24news.tv/

Partager :